« Julien le Fidèle, ou l’Apostat »

> de Régis Debray

> Avec : Yves Claessens

> Mise en espace : Jean-Claude Idée

Plaidoyer contre le fanatisme religieux. Le Panthéon, symbole de la tolérance religieuse au cœur de Rome, abrite, en ce début septembre 2037, une grande exposition consacrée à la conversion de l’empereur Constantin. Lorsque le bâtiment est frappé par un attentat terroriste, un homme émerge des décombres et prétend être Julien l’Apostat, le dernier des empereurs romains à avoir autorisé, en 362, la pratique libre des cultes, face au jeune christianisme triomphant et fanatique. S’agit-il d’un fou ? Ou bien cette apparition fantomatique est-elle la responsable de l’attentat qu’elle dénonce ? Régis Debray rend ici la parole, par un artifice purement théâtral, à Julien l’Apostat. Son regard sur les dangers de dérive intégriste des monothéismes est pour notre passé et notre futur très éclairant. Un texte décapant, ironique et profond, qui interpelle et surprend.

Régis Debray adhère au parti communiste jeune. Il part s’installer à Cuba et suit Che Guevara en Bolivie où il est arrêté et torturé. Il rentre en France à sa libération puis devient haut fonctionnaire. Il est conseiller du président François Mitterrand de 1981 à 1984. Il a publié une dizaine d’ouvrages dont La neige brûle, prix Femina en 1977. Dans le domaine des sciences de l’information, il crée et développe la médiologie et fonde la revue Médium. Il a été membre de l’académie Goncourt entre 2011 et 2015. Il est actuellement président de l’Institut européen en sciences des religions et membre de la commission Stasi.

 

> Le dimanche 24 juin à 19h

> Au Théâtre Montansier – 13 Rue des Réservoirs – 78000 Versailles

> Entrée libre

> Renseignements : 01 30 97 85 21

Chargement de la carte…